Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Affiche Strasbulles 2015

Retour sur la 8e édition de Strasbulles 30/06/2015

Le week-end du 5 juin dernier se tenait la 8e édition du festival de la bande dessinée strasbourgeois. Retour sur un événement qui s’installe confortablement dans la cour des grands.

Pour sa 8e édition, le festival de la bande dessinée strasbourgeois Strasbulles a connu un très grand succès et a su accueillir un public nombreux et enthousiaste. Depuis 2008, date de sa première édition, Strasbulles s’installe doucement mais sûrement sur la scène culturelle et littéraire alsacienne, devenant un événement majeur dans l’agenda strasbourgeois et alsacien.

 

A l’origine, un groupe d’amoureux de la BD

 

Strasbulles a été créé en 2008 par l’ABD, l’association Alsace Bande Dessinée. Cette association regroupe les amateurs ou passionnés de bande dessinée qui souhaitent participer à des rencontres et des échanges culturels et matériels entre bédéphiles. Il semblait évident pour l’association ABD que Strasbourg accueille un festival de bande dessinée qui deviendrait rapidement un grand rendez-vous incontournable pour tous les amateurs du 9e art. Strasbourg, grâce notamment à la HEAR – la Haute Ecole des Arts du Rhin, est un berceau de jeunes artistes et illustrateurs de talent. Si certains, une fois diplômés, tentent l’aventure artistique en dehors des murs de Strasbourg, d’autres restent fidèles à la capitale alsacienne. Strasbourg abrite une pléiade d’illustrateurs de très grande qualité. Et le festival Strasbulles est également là pour les faire briller.

 

L’Alsace, terre fertile pour la bande dessinée

 

La bande dessinée a le vent en poupe en Alsace. Soucieuses de la présence importante d’illustrateurs talentueux sur leur sol, certaines maisons d’édition ont décidé, à juste titre, de développer la publication de bandes dessinées. La Nuée Bleue, les éditions du Signe, Le Verger éditeur… des maisons d’édition qui ont souhaité apporter à leur catalogue une rubrique « BD ». Notons également la création en 2010 des éditions 2024, une maison d’édition tournée vers la bande dessinée et les livres illustrés et depuis 2012, la création des éditions du Long Bec, spécialisée dans la bande dessinée, deux jeunes maisons d’édition qui se font connaître au niveau local mais également national, voire international.

 

La BD n’a pas de frontières

 

Le festival Strasbulles met en avant la richesse de la bande dessinée alsacienne sans pour autant mettre sur le banc de touche la bande dessinée nationale, voire internationale. Le parrain de la 8e édition du festival était Julien Neel, créateur des aventures en bande dessinée du personnage à succès Lou. Sa jeune héroïne a d’ailleurs été portée à l’écran avec Lou, Journal infime, sorti au cinéma l’automne dernier. Julien Neel a signé l’affiche de la 8e édition. Et l’on a pu croiser dans les allées des auteurs de bandes dessinées français de renom.

Affiche Strasbulles 2015

 

Une programmation variée autour de la BD

 

Le festival Strasbulles a, une nouvelle fois, pu satisfaire un large public en proposant une programmation riche et variée. Des concerts en plein air se sont tenus sur la place Kléber pendant toute la durée du festival. A noter « le concert dessiné » de Matthieu Chiara et Jean-Charles Andrieu, deux illustrateurs qui ont élaboré un spectacle sonore et visuel, associant des dessins à une musique – composée par Matthieu Chiara. Un véritable moment de poésie !

Affiche Concert dessiné L'explorateur du Cosmos

Le festival a également choisi de mettre en avant le lien incontestable entre la bande dessinée et le jeu vidéo en accueillant dans un coin de l’Aubette, la Ludus Académie, l’école européenne de la création et du développement du jeu vidéo. L’école a invité le public à travailler sur une transposition en jeux vidéo de l’univers de Lou, hommage au parrain de cette édition.

Deux expositions ont accueilli le public tout au long du festival. Une exposition autour de l’univers de Valérian et Laureline, personnages de Jean-Claude Mézières et Pierre Christin, avec une centaine de planches et de dessins présentée. Et une exposition de dessins inédits du Marsupilami. Franquin, créateur de cette créature, avait travaillé avec des strasbourgeois et avait, notamment, adressé vingt-cinq dessins crayonnés à des fabricants pour les aider dans la conception de peluches à l’effigie du Marsupilami.

Le public nombreux a également pu suivre des conférences, des rencontres entre auteurs, des séances de dédicaces, des spectacles, des ateliers d’improvisation… une programmation riche et variée pour s’imprégner au mieux de l’esprit bande dessinée. Le festival a, une fois de plus, su ravir petits et grands, amateurs de bande dessinée ou simples curieux, en leur proposant une immersion tous azimuts dans le monde riche et enchanté de la bande dessinée.

Depuis sa première édition en 2008, le festival Strasbulles est devenu grand et a su se faire un beau nom dans le paysage culturel alsacien mais aussi dans le monde de la bande dessinée, devenant un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés du 9e art. On attend avec impatience la prochaine édition !

 

Rendez-vous sur le site du festival Strasbulles pour retrouver les temps fort de sa 8e édition.

 

 

Texte : Camille Grossiord