Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
Livre Martin Luther Beatus Rhenanus

Découverte d’un livre de Martin Luther à la Bibliothèque humaniste de Sélestat 23/05/2015

Dans le cadre des préparatifs pour un colloque international sur Beatus Rhenanus, James Hirstein a découvert un livre de Martin Luther, annoté de sa main à la Bibliothèque humaniste de Sélestat.

Très belle découverte pour le monde des lettres ! James Hirstein, maître de conférence en latin à l’Université de Strasbourg et spécialiste de Beatus Rhenanus, a découvert un livre de Martin Luther, avec des annotations de sa main en marge. Première édition du Traité de la liberté chrétienne écrit en latin en 1520, le livre du père du protestantisme a été découvert dans la grande et fameuse collection de l’humaniste sélestadien et érudit de la Renaissance, Beatus Rhenanus. L’érudit a légué sa collection personnelle à la ville de Sélestat qui en a constitué le fonds de sa Bibliothèque humaniste.

En préparant un colloque international sur Beatus Rhenanus, James Hirstein a découvert Le Traité de la liberté chrétienne annoté de la main de Martin Luther. Cette découverte constitue un « chaînon manquant » d’après James Hirstein, puisque l’ouvrage permet de comprendre les réelles volontés de l’auteur même du livre : « Comme on ignorait l’existence de ces corrections autographes de Martin Luther, on ne pouvait pas tenir compte réellement de ses volontés pour une édition définitive. » L’ouvrage, qui constitue donc un « modèle d’impression » pour une deuxième édition, a transité de Martin Luther à Beatus Rhenanus par l’intermédiaire d’un chanoine d’Augsbourg. Il a été réimprimé à Bâle en 1521 en reprenant quasiment toutes les annotations et modifications de Martin Luther.

Cette découverte permet de voir « encore plus fortement le rapport individuel vis-à-vis de Dieu » de Luther mais également d’apporter un nouvel éclairage sur la pensée de Beatus Rhenanus, personnage très influent à l’époque et favorable à une réforme de l’Eglise, tout en restant catholique.

 

James Hirstein organise un colloque sur Beatus Rhenanus les 5 et 6 juin à Strasbourg et Sélestat. Le livre de Martin Luther ne sera pas encore présenté au public, il doit faire l’objet d’un traitement de conservation préventif.