Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Val d Argent depuis le Chalmont Photo Andre Patris

« Dans les pas des randonneurs alsaciens de 1890 à 2015 » 02/03/2015

La Médiathèque André Malraux propose du samedi 28 février au vendredi 27 mars une exposition intitulée « Dans les pas des randonneurs alsaciens de 1890 à 2015 », proposée par le Club Vosgien. Un bond dans le passé sur les sentiers vosgiens.

Le Club Vosgien a été créé le 31 octobre 1872 à Saverne sous l’instigation de Richard Stieve, magistrat au tribunal de grande instance de Saverne, et sous le nom de Vogesenclub, lorsque l’Alsace était rattachée à l’Allemagne et fut reconnue d’intérêt public le 30 décembre 1879. Particularité de notre région, avec l’Alsace redevenue une région française en 1919, le Club Vosgien devient le premier club de marche français, après le club alpin créé en 1874. Comme le résume Philippe Lutz en citant son père dans L’Amour de la marche : « Le Club Vosgien ! Il a été créé en 1872, pendant l’annexion allemande, deux ans avant le Club Alpin ! Le premier club de marche français est allemand, enfin, en réalité il esr alsacien !!! »

Le Club Vosgien a été créé afin de rendre accessible et praticable la montagne des Vosges. L’association a permis de tracer des sentiers, de les baliser et de permettre à tout un chacun la découverte des monts vosgiens.

En 1872, Richard Stieve lance un appel à la création d’un club de marche dans les Vosges. Dans cet appel, il souligne l’intérêt de la création d’un Club Vosgien : « Les Vosges sont restées jusqu’ici ignorées des touristes allemands et même de la plupart des Alsaciens-Lorrains : beauté de la nature et intérêt historique n’y sont pas moindres que dans les massifs allemands, mais il y manque presque partout ce que le touriste expérimenté ou non, est habitué à trouver. Même à proximité de localités très peuplées, les sentiers de montagne sont incommodes et mal signalés, les nombreux vieux châteaux tombent en ruine et son envahis par la végétation. Les points de repos pour le randonneur fatigué manquent presque partout. À l’époque française, peu de choses ont été faites. Ce qui l’a été tombera en ruine si ceux qui aiment leur ancienne ou leur nouvelle patrie n’y remédient pas d’une main énergique. » - L’intégralité de l’appel de Richard Stieve est à retrouver sur le site du Club Vosgien.

L’appel aura été largement entendu, puisque dès l’année suivante, en 1873, de nombreuses mobilisations permettront l’ouverture de sentier, leur banalisation et l’accès à des sites clés des Vosges, comme les châteaux-forts. En 1897, le Club Vosgien a mis en place un itinéaire qui s’étend de Wissembourg à Masevaux, qui traverse donc l’Alsace du nord au sud, et qui constitue le premier chemin de grande randonnée sur l’actuel territoire français.

Entre 1890 et 1910, le Club Vosgien habille les sommets alsaciens de tours belvédères afin d’offrir de magnifiques points de vue du paysage vosgien. Depuis sa création, le Club Vosgien a développé un réseau de 20 000 km de sentiers dans tout le Massif des Vosges.

Photo Club Vosgien - Claude Schiller

 

Le Club Vosgien, d’abord allemand, a permis la création de sentiers dans les Vosges. L’Allemagne a implanté dans les monts vosgiens sa passion pour la randonnée, son amour de la marche et de la nature et ce besoin de s’échapper à travers les sentiers.

Val d Argent depuis le Chalmont Photo Andre Patris

 

Un bel hommage aux randonneurs du passé

 

La Médiathèque André Malraux accueille depuis le 28 février et jusqu’au 27 mars le Club Vosgien à travers une rétrospective de l’association. « Dans les pas des randonneurs alsaciens de 1890 à 2015 » invite à la découverte du club et de l’évolution de la carte de randonnée vosgienne depuis sa création. L’exposition nous invite notamment à découvrir des livres d’or mis à disposition des randonneurs de passage au Chalet hôtel du Grand Ballon entre 1891 et 1930. Des témoignages in medias res, dans le feu de l’action et de la randonnée qui nous rapproche de ces randonneurs du passé.

 Charles Spindler - Carte postale Club Vosgien éditée en 1899

Dans le cadre de son exposition « Dans les pas des randonneurs alsaciens de 1890 à 2015 », la Médiathèque André Malraux organise une rencontre animée par le Club Vosgien, avec Valérie Ansel et Valérie Mazan, toutes deux guides de randonnée pédestre, Jean-Paul Dossmann, inspecteur des sentiers et Guillaume Brocker, guide et accompagnateur en montagne. Ces quatre experts présenteront l’histoire du Club Vosgien, les diverses actions menées par l’association depuis sa création. Ils feront également part de leurs expériences et leurs connaissances de randonneurs, à travers anecdotes, conseils et images de la traversée du GR5, le premier chemin de grande randonnée sur le territoire français.

 

Un hymne à la marche à découvrir jusqu’au 27 mars à la Médiathèque Malraux. Une belle façon de préparer l’arrivée du printemps, d’envisager la redécouverte du printemps à travers les sentiers du Massif des Vosges, que l’on doit au Club Vosgien.

 

L’exposition se situe au 3e étage de la Médiathèque Malraux. Plus d’informations sur l’exposition sur le site des Médiathèques de la CUS.

 

Découvrez le Club Vosgien et tous ses rendez-vous pédestres sur le site internet de l'association.

 

Où et quand ?

 

Du samedi 28 février au vendredi 27 mars 2015

à la Médiathèque André Malraux

1 Presqu’île André Malraux

67076 Strasbourg Cedex