Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

tout-mulhouse-lit2014

« Tout Mulhouse Lit » 19/10/2014

Comme chaque année, le festival « Tout Mulhouse lit » est venu animer le paysage culturel haut-rhinois le temps de quelques jours. Retour sur cette édition 2014, placée sous le signe de l'amitié franco-allemande.


Le festival « Tout Mulhouse Lit » invite à la lecture et impulse des rencontres entre le public et des professionnels de la chaîne du livre.


Son titre, sans équivoque, évoque clairement l'objectif premier de cette manifestation littéraire alsacienne. Nul doute possible, sa vocation est de sensibiliser chacun – du moins le plus grand nombre – aux bienfaits et aux apports de la lecture. Plus que ça, il s'agit de transmettre le goût, le virus de la lecture, l'amour du livre, aux plus jeunes mais aussi à leurs aînés. Les rendez-vous qui composent ce festival appréhendent l'univers du livre de façon ludique, attractive et récréative, ceci afin que la lecture ne soit pas perçue comme une corvée mais bien comme un loisir et un moment de détente et de distraction à part entière.

Bien sûr, la programmation du festival n'oublie pas les professionnels et les passionnés et propose également des rendez-vous plus ''pointus'' qui ont tout pour les ravir. Conférences, rencontres, animations, ateliers... ou autant d'occasions de décortiquer l'actualité littéraire ou des publications qui ont marqué les esprits.

Enfin, la vocation de cet événement est aussi de mettre en lumière des acteurs locaux, nationaux voire même internationaux de la chaîne du livre. Auteurs, illustrateurs, éditeurs... ils sont nombreux à s'être donné rendez-vous afin d'aller à la rencontre de leur public. Cette année, Thierry Bourcy, Hervé le Corre, Yan Morvan, Nathalie Bauer, Jean-Noël Grandhomme, Evgueni Tkatchenko, Nicolas Juncker et Hervé Mestron comptaient parmi les présents.

Pour résumer, « Tout Mulhouse Lit » ce sont de nombreux temps forts, des ateliers, des animations et des rencontres organisés en divers lieux de Mulhouse et de ses environs. La programmation, toujours riche et variée, a tout pour que chacun puisse y trouver son compte.


Fort d'un succès grandissant, l'événement évolue et se renouvelle sans cesse. Parmi les nouveautés de cette année, l'idée des Boîtes à livres a particulièrement retenue notre attention.


La première édition du festival a eu lieu il y a près de quinze ans maintenant, en 2000. Depuis, l'événement a prit de l'ampleur : il s'étale désormais sur plus d'une semaine et réunit aussi bien des dizaines de professionnels qu' un public de plus en plus nombreux et toujours enthousiaste. De nouveaux projets viennent chaque année enrichir la manifestation.

Le principe des Boîtes à livres est simple et terriblement efficace : il consiste en plusieurs petites bibliothèques d'appoint, installées dans les rues et bien sûr ouvertes à tous. Chacun est invité à emprunter un livre et à en déposer un autre en échange, ceci afin d'assurer un roulement constant. Aucune autre condition de prêt ou de retour ne contraint la lecture. Plus d'une centaine d'ouvrages a ainsi été mise à disposition.

Cette idée ayant déjà séduit dans plusieurs villes – comme Marseille ou Bordeaux, mais aussi nos voisins allemands et suisses – nous sommes prêts à parier qu'elle a de beaux jours devant elle et sera amenée à se développer.


Anniversaire de la Grande Guerre oblige, l'édition 2014 de la manifestation est placée sous le signe de l'amitié franco-allemande et sobrement intitulée « Raconter la guerre ».


Comme chaque année, un thème a été retenu et a fait office de fil rouge tout au long de la semaine de festival. Sans surprise, c'est l'amitié franco-allemande et la commémoration de la première Guerre Mondiale qui étaient à l'honneur pour cette édition 2014. A cette occasion, l'invitée d'honneur n'était autre que Elzbieta, auteure de littérature jeunesse, illustratrice et plasticienne. Née en Pologne, enfant lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, elle a séjourné à Mulhouse pendant cette période et revient sur son histoire.

Fidèle au thème, la Bibliothèque Grand'Rue s'attache elle aussi à « raconter la guerre » et consacre à cette occasion une exposition aux travaux deThéophile-Alexandre Steinlen (Lausanne 1859 – Paris 1923), artiste suisse, naturalisé français en 1901. Particulièrement connu pour ses affiches publicitaires, il fréquente notamment Henri de Toulouse-Lautrec et c'est lui qui conçoit la fameuse affiche destinée à promouvoir la tournée du Chat Noir. Théophile-Alexandre Steinlen s'est aussi exprimé sur de nombreux autres supports et réalise des toiles, des gravures et de nombreuses illustrations. Un grand nombre de dessins, réalisés entre 1914 et 1918, témoignent de la vie quotidienne pendant la guerre, ils illustrent aussi bien l'horreur du front que les dommages et les pertes – humaines, matérielles – subis par les populations. C'est sur ces vestiges de la Grande Guerre que s'attarde l'exposition.


[Avis aux amateurs ! Si le festival – qui s'est déroulé du 11 au 19 octobre derniers – est aujourd'hui terminé, il est encore possible de visiter l'exposition, « Steinlen, artiste et témoin en temps de guerre », jusqu'au 25 octobre]


Texte : Zoé Fugler