Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

affiche 24 heures de l illustration

Retour sur les 24 heures de l'illustration 24/06/2014

L’association Central Vapeur a organisé la deuxième édition des 24 heures de l’illustration les 17 et 18 juin 2014 au Hall des Chars. Retour sur cette session originale et intensive dédiée à l’illustration.

Les 24 heures de l’illustration sont la déclinaison directe des 24 heures de la bande dessinée, événement organisé pour la première fois aux Etats-Unis en 2004 et importé à Strasbourg par Sylvain-Moizie de l’Institut Pacôme. Si, comme son nom l’indique, les 24 heures de la bande dessinée invitent des dessinateurs à réaliser une bande dessinée en vingt-quatre heures, le principe est, pour l’occasion, légèrement détourné et se tourne vers l’illustration : un panel d’illustrateurs se retrouve lors des 24 heures de l’illustration pour œuvrer de concert et créer sans relâche.

 

24 heures de l illustration vue d ensemble

 

Le choix judicieux de Strasbourg, capitale de l’illustration

 

Les 24 heures de l’illustration sont organisées par l’association Central Vapeur. Cette jeune association – elle a été fondée en décembre 2010 – réunit des professionnels de l’illustration, dans le but de promouvoir et de valoriser l’illustration et la bande dessinée à Strasbourg et en Alsace à travers, notamment, l’organisation d’événements tels que le festival Central Vapeur ou les 24 heures de l’illustration.

Strasbourg peut se vanter d’abriter une des écoles d’arts les plus réputées en France, la Haute École des Arts du Rhin – l’HÉAR. Ce prestige confère à la capitale alsacienne un véritable rayonnement et une grande légitimité dans le domaine de l’illustration. Strasbourg se veut donc une place de choix pour organiser cet événement des 24 heures de l’illustration.

 

La première édition des 24 heures de l’illustration organisée en 2013 présentait une programmation franco-allemande, avec l’association Volk, autour du thème du catalogue de vente par correspondance, « un objet populaire, désuet, en voie de disparition ». Cette première édition proposait également des tables rondes, des conférences, ainsi que des expositions pour accompagner cette performance collective de vingt-quatre heures.

 

 

Central Vapeur et Les Rhubarbus, deux associations strasbourgeoises à l’ambition artistique commune

 

Après le succès de cette première édition, l’association Central Vapeur a décidé de retenter l’expérience. Elle s’est alliée au collectif strasbourgeois Les Rhubarbus pour l’organisation et la sélection des invités de cette nouvelle édition.

L’association Les Rhubarbus est née en 2006, à l’initiative des auteures et illustratrices Violaine Leroy et Anne Laval. Elle a pour vocation de rassembler des auteurs et des illustrateurs autour de projets collectifs afin de « provoquer des expériences inédites ». Une sensibilité et une passion communes pour l’illustration qui ne pouvaient que susciter l’envie de Central Vapeur de partager le projet avec cette association.

 

24 heures de l illustration travail en court

 

Les 24 heures de l’illustration, une approche originale et intense de la création artistique

 

Pour cette deuxième édition des 24 heures de l’illustration, une vingtaine d’artistes, confirmés ou étudiants, de Strasbourg ou d’ailleurs, a été convié pour participer à l’événement et pour bûcher sur une œuvre sans relâche pendant vingt-quatre heures. Cet événement permet aux différents artistes de découvrir un nouveau cadre et une nouvelle ambiance créatrice, entre contraintes de temps, physique, thématique, contraintes dans le choix du format ou du nombre de pages, etc. mais également dans le travail à plusieurs – mais sans pour autant être collectif – : une approche et une technique différentes, mais enrichissantes, de la création artistique.


24 heures de l illustration travail en court 2

24 heures de l illustration repos


Pour ne pas interférer dans la concentration et déranger le travail des artistes, l’entrée à l’espace dédié était limitée pour le grand public : pendant ces vingt-quatre heures, une heure était accordée au public pour lui permettre de découvrir le travail des artistes. Mais le reste du temps imparti, les différents travaux et leurs évolutions étaient visibles via un tumblrspécialement dédié pour l’événement. Ainsi, le public pouvait suivre depuis internet l’avancée des travaux en court à travers des photos partagées directement sur le site. L’occasion également de jauger l’atmosphère ambiante, entre labeur et concentration – les écouteurs pour se couper du monde étaient, pour certains, d’usage – sans oublier bonne humeur et convivialité.


24 heures de l illustration Amina Bouajila

 

Les 24 heures de l’illustration permettront également aux illustrateurs réunis pour l’événement d’œuvrer pour un objectif commun : la création d’une édition finale, réalisée directement sur place par le sérigraphe Pierre Faedi. À l’issue de ces vingt-quatre heures de création intensive, cette édition finale a été présentée au grand public en même temps que l’exposition des œuvres produites, lors d’une soirée « vernissage » le mercredi 18 juin, en présence des artistes. Le vernissage était suivi d’une soirée mix tropicarnage « Bad music for good people », l’occasion pour les différents illustrateurs de se changer les idées et de se dégourdir les jambes, tout en reposant leurs mains, au son de la musique. Après l’effort, le réconfort !

 24 heures de l illustration exposition

 

Les illustrateurs qui ont participé à la deuxième édition des 24 heures de l’illustration :

 

Jeannette Besmer, Amina Bouajila, Virginie Bergeret, Paul Burckel, Tanguy Chesne, Guillaume Deloizon, Amélie Dufour, Marion Duval, Fräneck, Anne Laval, Céline le Gouail, Nikol, Amélie Patin, Chloé Perarnau, Aurore Petit, Manu Poydenot, Fabien de Souza, Marie Weber…

 

L’illustration de l’affiche de cette deuxième édition a été réalisée par Anne Laval.

 

Les photos sont issues du tumblr des 24 heures de l'illustration.

 

 

Texte : Camille Grossiord