Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
fusaro

Rencontre avec Philippe Fusaro 28/01/2014

Rencontre

La librairie Quai des Brumes à Strasbourg accueillera le mercredi 19 février l'auteur Philippe Fusaro pour une rencontre ainsi qu'une séance de dédicaces.

L'auteur y présentera Aimer fatigue son dernier roman, paru aux Éditions de l'Olivier.

 

Cet ouvrage met en scène un décor de rêve, l'hôtel Minzah à Tanger, pendant l'été. Sous les yeux du lecteur se déroule une histoire comme tant d'autres ; l'histoire d'une rencontre entre trois personnes qui ne se seraient sans doute jamais rencontrées à un autre endroit, à un autre moment. Lulù, la magnifique actrice italienne surtout célèbre pour les rôles souvent assez dénudés dans lesquels elle s'est illustrée, La Spia, le bel espion et Memphis, écrivain américain en proie à une mélancolie profonde et luttant contre les affres de l'alcool.

Ces trois personnages se rencontrent et évoluent le temps d'un été à Tanger, dans cette atmosphère toute particulière.

 

Avec son roman, Philippe Fusaro ne dissimule pas sa volonté de rendre hommage aux grands personnages de la littérature et du cinéma du 20ème siècle. Le simple choix des héros du roman et de leur nom – la femme fatale étrangère, l'espion, l'écrivain face au drame de la page blanche – et le fait que le lecteur puisse d'emblée catégoriser chacun d'entre eux souligne l'importance qu'a ce type de construction littéraire et cinématographique sur la culture d'aujourd'hui et sur la perception que nous en avons.

Les thèmes abordés par l'auteur n'ont rien de particulièrement originaux, d'autant qu'il emprunte largement à des figures tellement emblématiques dans le domaine culturel qu'on ne serait pas surpris qu''il frôle la caricature... Pourtant son roman fonctionne à merveille et le lecteur se laisse happer dès les premières pages par l'atmosphère de mystère qui entoure les personnages. Le roman ne se construit plus dans l'action mais entre les mots, comme une seconde intrigue qui impose une certaine distance par rapport à la première, offrant à son public un roman sensible et sobre. 

 

Où et quand ?

Mercredi 19 février à 18h45

Librairie Quai des Brumes

Grand Rue

Strasbourg.