Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Charlotte Larat

Rencontre avec Charlotte Larat et son agence rights & audio 30/06/2014

Très répandu dans les pays anglo-saxons, le métier d’agent littéraire commence seulement à se développer en France. Rencontre avec Charlotte Larat qui dirige l’agence rights & audio à Strasbourg et qui nous présente son métier avec passion.

À quoi sert une agence littéraire ?

 

Allemande d’origine, Charlotte Larat a d'abord ouvert l’agence rights & audio à Heidelberg en Allemagne puis a déménagé à Strasbourg en janvier 2009. Passionnée de livres et de littérature, elle avait suivi une formation de libraire, puis s’est retrouvée au service juridique dans une maison d’édition allemande pendant dix-huit ans. Elle a finalement décidé de s’installer à Strasbourg pour monter son agence littéraire.

Consciente du retard de la France par rapport à d’autres pays – et notamment l’Allemagne – en matière d’agent littéraire, Charlotte Larat prend le temps d’établir directement le rôle d’un agent auprès d’un auteur. L’agent accompagne l'auteur et son œuvre dans son entreprise de « démarchage » auprès d’une maison d’édition. L’agent vient en aide aux auteurs qui ignorent leurs droits et les différentes démarches du monde de l’édition : « Il arrive que les auteurs soient isolés. Il ont besoin d’un professionnel qui leur donne des conseils. »

L’agent littéraire constitue le lien entre l’auteur et les maisons d’édition. Comme un filtre, il représente un gage de qualité à l’auteur et à son travail. Les buts principaux d’un agent littéraire est :

  • d’apporter à l'auteur un retour positif et critique par rapport à ses textes,
  • accompagner le processus de créativité en encourageant l'auteur,
  • attirer l'attention des maisons d'édition,
  • trouver la bonne maison d'édition et négocier le contrat d'édition.

Charlotte Larat distingue deux types d’agents littéraire : l’agent qui ne s’occupe que des domaines juridiques et commerciaux et qui n’est en charge que des contrats. Et un agent « mentor », qui s’attarde aux besoins et aux attentes d’un auteur, sans prendre trop de place, « sans relation de contrôle » : « C’est comme faire la cuisine ensemble : chacun apporte son talent, son énergie, son savoir, sa créativité. Il faut savoir qui fait quoi et il faut savoir trouver la bonne recette pour que tout le monde soit content et souhaite recommencer à travailler ensemble. » Inutile de préciser que Charlotte Larat se situe dans le deuxième profil d’agent littéraire dans sa conception même du métier et dans son rapport aux auteurs.

 

rights & audio, une agence humaine et passionnée au service de l’auteur

Elsa Baa six tigres

Elsa Bahia, Six Tigres en Thaïlande

Shirley Freudenreich Summer soon

Sherley Freudenreich, Summer soon


Charlotte Larat travaille majoritairement dans le domaine du livre de jeunesse, genre littéraire qui la passionne depuis longtemps, mais elle est trop curieuse pour s'interdire de s'engager également pour des projets particuliers d'un autre genre littéraire. Si un auteur de jeunesse souhaite réaliser un projet « adulte », elle le suit bien sûr : « Le travail avec des gens qui inventent des mondes et qui peuplent ces mondes selon leur imaginaire est très inspirant ! J’aime les gens créatifs, j’adore les histoires, je ne peux pas vivre sans histoires. » Elle a donc décidé de mettre son agence littéraire au service des auteurs et des illustrateurs de livres jeunesse. Elle travaille actuellement pour quatorze auteurs et illustrateurs, majoritairement allemands. Mais Charlotte Larat admire le monde de l’illustration français, qu’elle juge « artistiquement plus riche et plus ouvert aux expériences qu’en Allemagne ». Elle constate que face à l’Allemagne qui propose des livres jeunesse « moins ludiques, plus cadrés et plus pédagogiques », la France semble « plus détendue dans l’éducation culturelle » et « valorise une bonne qualité d’illustration » dans les livres jeunesse.

Bernard Friot Vacances nulles

Bernard Friot, Le Cahier de mes vacances nulles


Exigeante quant au rapport qu’elle entretient avec un auteur et son œuvre, elle met un point d’honneur à s’attarder et à considérer l’écriture et le travail même de l’écrivain ou de l’illustrateur : « Il faut des gens qui ont vraiment quelque chose à dire, un noyau émotionnel. Je souhaite travailler avec des gens avec lesquels on est humainement sur la même longueur d’onde. » Charlotte Larat possède une véritable conscience littéraire qui lui confère un rapport envers les auteurs respectueux et soucieux de la bonne qualité de leurs œuvres : « Le but est que les auteurs ne meurent quand même pas de faim et que leur travail soit valorisé. »

 Shirley Freudenreich pas vu pas pris

Sherley Freudenreich, Pas vu pas pris


L’auteur, maître de son œuvre

 

Charlotte Larat insiste sur l’importance et la place de l’auteur dans cette collaboration : « L’auteur a toujours le dernier mot. Il s’agit de son œuvre, de son projet ». L’agent littéraire est donc au service de son auteur, sa collaboration et son investissement se feront en fonction de ses besoins, « l’agent fait une proposition mais l’auteur décide ». Le début de la collaboration est marqué par un entretien où l'on parle très franchement des besoins et des attentes, puis l’élaboration d’un contrat d'agence qui règle la collaboration.

 

« Ne pas avoir peur du NON »

 

Une fois le contrat signé, Charlotte Larat met tout en œuvre au profit de l’auteur : recherche d’éditeurs intéressés pour publier l’œuvre, représentations aux foires du livre de Francfort ou de Bologne, relances en cas de non-réponses auprès des éditeurs, etc. Elle souligne les deux qualités maîtresses du métier d’agent littéraire : la persévérance et la patience. « La patience est le premier pas vers la réussite. Un agent doit aimer ses projets. »

 

L’investissement de Charlotte Larat

 

En plus de son travail prenant et passionné en tant qu’agent littéraire, Charlotte Larat s’investie également à l’Université de Strasbourg où elle intervient dans un atelier de rédaction et de communication pour le jeune master édition : « le contact avec les gens qui démarrent dans la vie professionnelle est très enrichissant ».

Elle intervient également à Erfurt, en Allemagne de l'est dans une académie des médias pour enfants – Akademie für Kindermedien. Charlotte Larat y animera à la rentrée scolaire, pour la quatrième fois, un groupe autour des livres pour enfants. L’occasion de débattre sur la dramaturgie d'un texte pour enfants et sur les différentes plateformes accessibles et utiles pour raconter une histoire.

 Elsa Bahia Gravite

Elsa Bahia, Gravité


Charlotte Larat s’investit avec passion pour la littérature jeunesse. Son agence littéraire rights & audio cherche à valoriser ce genre littéraire en mettant en avant et en accompagnant des auteurs et des illustrateurs talentueux et de qualité à « la force d’imagination fabuleuse ».

 

L’agence rights & audio de Charlotte Larat est à découvrir sur son site – en allemand.




Texte : Camille Grossiord