Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Le Millénaire de la cathédrale de Strasbourg 11/09/2014

Strasbourg, 1015, la première pierre des fondations de la cathédrale est posée. C'est le début de plusieurs siècles de travaux. Petit aperçu des rendez-vous programmés à l'occasion de cet illustre anniversaire.


La Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, symbole emblématique de la capitale alsacienne

Si la cathédrale de Strasbourg attire chaque année des millions de visiteurs, c'est que son architecture est impressionnante, exceptionnelle. Véritable chef d’œuvre de l'art gothique, elle compte, au moment de son achèvement, parmi les plus grands édifices religieux de l'Empire. Son clocher reste longtemps le plus haut de la chrétienté. Les centaines de sculptures qui animent sa façade, l'utilisation du grès rose pour sa construction, ses vitraux, son orgue monumental, son horloge astronomique, tous ces éléments concourent à la beauté et au charme de l'édifice.

Insistons sur le fait que le monument actuel a été construit entre 1180 et 1439. L'anniversaire que s'apprête à célébrer la ville de Strasbourg est donc celui de l'église romane antérieure, détruite par un incendie, dont les fondations auraient effectivement été posées en 1015. Une reproduction, exposée dans le narthex de la cathédrale, permet d'ailleurs de se faire une idée plus précise de cette ancienne basilique. Cette maquette, en grès des Vosges, a été réalisée par les sculpteurs de pierre de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame.


millenaire_cathedrale2015


Le Millénaire de la Cathédrale, un temps fort de la saison culturelle 2014 – 2015

Afin d'être à la hauteur d'un tel événement, la ville de Strasbourg a choisi de multiplier les manifestations pour mettre en lumière l'édifice, sa construction, ses transformations et évolutions, mais aussi ceux qui travaillent, aujourd'hui encore, à sa préservation et à sa valorisation. Si le coup d'envoi a été donné récemment, début septembre 2014, les festivités sont étalées sur une année et se prolongeront ainsi jusqu'en septembre 2015. L'été prochain constituera d'ailleurs le point d'orgue de la manifestation.

Rencontres, conférence, débats, spectacles, concerts, visites guidées, expositions... Nul aspect ne sera négligé afin de permettre aux touristes et aux alsaciens de découvrir les multiples facettes de la cathédrale et de lever le voile sur certains de ses secrets.

De nombreux rendez-vous sont notamment programmés à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les 20 et 21 septembre prochains : une conférence dédiée aux fondations de la cathédrale mais aussi des visites thématiques, une consacrée à la crypte de l'édifice, deux autres focalisées sur les énigmes et faits marquants qui ont accompagnés le lieu pendant ces dix siècles.

Les Bibliothèques Idéales s'en mêlent et prennent également part à l'événement puisqu'elles consacrent pas moins de trois soirées au Millénaire de la cathédrale et rendent hommage à l'édifice religieux à travers les interventions de l'écrivain Emmanuel Carrère, l'acteur Michel Londsale et le philosophe Jean d'Ormesson.


La multitude d'événements programmée d'ici septembre 2015 empêche d'en dresser une liste exhaustive. Cependant, certains projets et rendez-vous ont attiré notre attention. C'est le cas de l'Horloge du Millénaire, œuvre d'art contemporain qui sera installée prochainement dans l'édifice.


L'Horloge du Millénaire, une œuvre d'art contemporain au sein de la cathédrale

Rendre hommage à la cathédrale de Strasbourg, c'est aussi mettre en valeur les trésors qu'elle renferme, ses sculptures, ses vitraux, son mobilier, ses tapisseries... Parmi les curiosités qui contribuent à sa renommée, l'horloge astronomique, véritable bijou de la Renaissance. Transformée et remise en mouvement au milieu du XIXe siècle par Jean-Baptiste Schwilgué, elle est classée monument historique en 1987. Liant le savoir faire des mathématiciens et des techniciens à celui de peintres et de sculpteurs, cette horloge est une véritable œuvre d'art. Au printemps prochain, une installation d'art contemporain viendra faire face à l'horloge astronomique. Cette œuvre monumentale a, bien sûr, été pensée et conçue en fonction de son illustre voisine – le titre choisi, L'Horloge du Millénaire, ne laisse d'ailleurs aucune place au doute et met en évidence l'hommage, le clin d’œil, la référence. L'artiste plasticien Daniel Depoutot – secondé par le musicien Michel Reverdy – réalise donc actuellement une horloge qui sera à son tour placée, mais de façon éphémère, dans le transept de la cathédrale.


Ainsi, s'ils viennent de débuter, les rendez-vous organisés dans le cadre du Millénaire des fondations de la cathédrale de Strasbourg s'échelonnent sur une année et nous promettent douze mois riches en rencontres et événements marquants.


Rendez-vous sur le site consacré au Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg pour consulter le programme détaillé des manifestations organisées dans le cadre de cet anniversaire. Parcourir ce site est également l'occasion d'en apprendre davantage sur l'histoire de l'édifice, de connaître ses différentes étapes de construction, de découvrir des anecdotes amusantes et des détails surprenants. Saviez-vous, par exemple, qu'une statue de Jeanne d'Arc se cache derrière les grilles de la chapelle Sainte-Catherine ?


Texte : Zoé Fugler