Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
La Colline du pendu

La libération de l’Alsace vue par un correspondant de guerre américain 28/11/2014

Coup de projecteur sur la « La Colline du pendu », roman américain réédité récemment par le Verger éditeur, dans la collection « Enquêtes rhénanes ».


En quoi consiste l’activité des correspondants de guerre ? Comment se faufilent-ils au cœur de l’action et rendent-ils compte des événements ? Quelle est leur liberté d’action ? Autant de questions qui ont de quoi susciter l’intérêt et la curiosité. Le Verger éditeur lève le voile et propose de découvrir les dessous du journalisme de guerre.

Plus précisément, l’éditeur a récemment réédité La Colline du pendu, un roman américain qui relate l’expérience de correspondants de guerre lors de la libération de l’Alsace. Cette œuvre est parue pour la première fois juste après la Seconde Guerre Mondiale, en 1946. Afin d’éviter les foudres de l’autorité militaire, Frank E. Pellegrin, son auteur, alors correspondant pour une radio américaine, écrit sous le pseudonyme Franklyn Pell. S’il a été témoin de la bataille de Monte Cassino en Italie ou encore du débarquement en Provence, c’est en Alsace qu’il choisit de placer l’intrigue de son roman.

Au cours de l’hiver 1944, l’armée américaine de trouve au cœur de combats violents sur les hauteurs des Vosges. Alors que des correspondants de guerre couvrent l’événement, l’un d’eux succombe, mais, plus étrange : il est tué par une grenade américaine. S’ouvre alors une enquête semée d’embûches…

Si l’histoire est fictive, romancée, on découvre la face cachée de cette activité, bien loin des clichés. L’ouvrage insiste en effet sur le cadre qui régulait le travail de ces reporters, limitait leur liberté de mouvements, dictait leurs terrains d’investigation ainsi que leurs faits et gestes. La Colline du pendu montre également comment la censure de l’armée s’octroyait le droit de vérifier chaque élément avant qu’il ne soit publié.

Pour les amateurs d’Histoire ou d’enquêtes policières bien ficelées !


La Colline du pendu, Franklyn Pell, 2014, Editions du Verger, 336pp.