Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Daniel Wenger mes balades preferees dans les vosges

L'Alsace à lire #1 : "Mes balades préférées dans les Vosges" de Daniel Wenger 23/07/2014

Mes balades préférées dans les Vosges : un voyage dans les montagnes vosgiennes, à travers paysages et anecdotes historiques, sur les pas de Daniel Wenger.

Alsatica propose désormais « L’Alsace à lire », une nouvelle approche de la littérature et du monde du livre en Alsace à travers la découverte d’un livre – roman, conte, guide touristique, livre de cuisine, etc. – qui place l’Alsace au centre. Pour ce premier dossier, rien de mieux que de voyager dans les Vosges, en compagnie de Daniel Wenger et de ses Balades préférées dans les Vosges, pour y découvrir ses paysages et son histoire.

 

Depuis plus de quarante ans, Daniel Wenger transmet sa passion pour la marche et pour les montagnes vosgiennes dans des chroniques pour des journaux locaux. Considéré comme le « numéro 1 des guides depuis quarante ans », il arpente les quatre coins des Vosges, et d’ailleurs, pour le plus grand plaisir des amateurs de marche.

Il a publié, en 2009, un recueil des trente-cinq sorties qu’il affectionne le mieux dans la région, Mes balades préférées dans les Vosges paru aux éditions de La Nuée Bleue. Retour sur ce voyage à travers les montagnes, véritable déclaration d’amour à la nature et à l’histoire vosgiennes.

 

Daniel Wenger : la passion de la marche

 

Daniel Wenger est né en Alsace, à Guebwiller. Passionné de marche, amoureux de la nature, il transmet sa passion à travers des chroniques pour des journaux. Dès 1969, il publie pour le journal L’Alsace des chroniques sur des randonnées dans les Vosges, chroniques intitulées « Les Belles Randonnées vosgiennes ». Puis c’est pour L’Est Républicain qu’il écrit ses chroniques « Les Randonnées dans les Vosges ». Il a également participé à des « rendez-vous d’été » dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace, avec la parution de ses « bouts de chemins sur les sentiers vosgiens ».

Mes balades préférées dans les Vosges compile ces années chroniques en répertoriant les sorties qu’il préfère. Ce recueil offre également des balades inédites, que même les lecteurs les plus assidus des chroniques de Daniel Wenger ignorent encore.

Marcheur passionné, Daniel Wenger connaît les montagnes vosgiennes comme sa poche et pas un sentier escarpé n’a de secrets pour lui. Pierre Dadez, éditeur de ses trois derniers ouvrages aux éditions du Rhin, décrit sa passion ainsi : « La montagne est son église, sa mémoire un labyrinthe de chemins, un ordinateur de randonnées. (…) Pas un sentier, pas une belle échappée sur une quelconque vallée qu’il ne situe aussitôt. Il ne triche ni avec la montagne, ni avec ses lecteurs. »

 

Des balades dans les montagnes et les histoires des Vosges

 

Daniel Wenger nous offre un livre extrêmement riche en nous proposant des balades « intelligentes ». Il invite à nous balader dans les montagnes vosgiennes et agrémente ses promenades d’anecdotes historiques, étymologiques, architecturales ou gastronomiques, mais également de légendes alsaciennes et lorraines. Rien ne lui échappe. Il nous invite à voyager dans les Vosges et dans les différents temps historiques qui ont marqué ses paysages.

Chaque balade est agrémentée d’anecdotes. Ainsi, l’on peut apprendre, par exemple, les multiples démolitions et reconstructions du château, puis de la chapelle qui culmine le Dabo.

rocher du dabo

Ou encore, souligne-t-il la richesse de l’eau des ruisseaux près du lac vert, « l’une des plus belles (balades) que les Vosges puissent nous offrir », en précisant une histoire du coin : « On prétend que les vaches des Hautes Chaumes aiment particulièrement boire de cette eau et qu’elles donnent ensuite un bien meilleur lait. »

Le lac vert

Il n’oublie pas non plus d’agrémenter ses balades de légendes locales, pouvant prêter à sourire, comme celle-ci, qui alimente la promenade du Saut des Cuves, près de Gérardmer : « Vers la fin du XVIIe siècle, le comte de Martimprey (ancienne orthographe) condamnait à la pendaison un jeune bûcheron nommé Batisse, reconnu coupable de cercenage en vue d’agrandir son terrain aux dépens du compte. Le cercenage consistait à découper autour d’un arbre une bande d’écorce, et l’arbre privé de sève séchait sur pied. Or, selon une coutume immémoriale, tout célibataire condamné à mort était gracié s’il épousait une jeune fille de Gérardmer. On fit défiler devant le gibet de nombreuses demoiselles. La dernière vint, mais Batisse se tourna vers le bourreau et lui dit, l’âme lasse : « Tire-moi là-haut ! Elles sont trop laides ! »

Saut des Cuves a Gerardmer photo Olivier Petit

En plus de ces anecdotes, parfois cocasses, Daniel Wenger invite également à s’attarder sur les plantes, qui jouent un rôle prépondérant, essentiel dans les paysages vosgiens. Il décrit les différentes plantes que l’on peut découvrir le long des routes, leur description physique, parfois leurs bienfaits.

Sans oublier, bien évidemment, les bonnes adresses d’auberges ou de restaurants, ainsi que les produits locaux « à emporter », précisés à la fin de chaque balade.

 

Daniel Wenger, avec ses Balades préférées dans les Vosges, invite au voyage et à la découverte. Ce guide est un plaisir à lire et donne une véritable envie de se chausser et de partir à la découverte des Vosges et de toutes les histoires que ses paysages recèlent, tout ça, le guide en poche.

Comme le dit si bien Daniel Wenger : « Le massif vosgien nous attend ! » et avec son guide en main, nous sommes prêts à le découvrir !

 

Mes balades préférées dans les Vosges, de Daniel Wenger a été publié en 2009 aux éditions de La Nuée Bleue.

 

Texte : Camille Grossiord