Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
zarathoustra

« Ainsi se tût Zarathoustra » 30/01/2014

Zoom sur une bande dessinée alsacienne

Le festival d'Angoulême, grand festival français de la bande dessinée ouvre ses portes aujourd'hui pour la 41ème édition. Cette année plusieurs auteurs alsaciens sont à l'honneur comme le portail Alsatica le soulignait déjà il y a quelques semaines (voir l'article Cinq BD alsaciennes au prestigieux festival d'Angoulême). Parmi eux, on retrouvera notamment Nicolas Wild nommé pour la BD Ainsi se tût Zarathoustra.


Dans les bandes dessinées sur lesquelles il travaille, Nicolas Wild mêle son expérience du monde et de l'actualité avec un humour qui permet au lecteur une distance nécessaire à la réflexion. Il guide son public au travers du Moyen-Orient et ses bandes dessinées sont autant des récits que des portraits de société.



Dans Ainsi se tût ZarathoustraI, il utilise l'histoire de l'une de ses amies pour nous faire quitter notre quotidien. D'origine iranienne, cette femme est partie sur les traces du passé de son père et Nicolas Wild emmène son public par delà les frontières, là où la religion zoroastrienne, précisément celle du prophète Zarathoustra est toujours vivace. Cette religion monothéiste est très ancienne et construite autour du culte de Ahura Mazdâ, créateur de toute chose. Elle repose sur un postulat de base, le monde est perpétuellement le lieu d'une bataille visant à opposer le Bien et le Mal, concepts forts qui coexistent en chaque être.

Par le biais de l'histoire personnelle de son amie, l'auteur s'ouvre un peu à nous, lecteurs, et malgré l'éloignement apparent de ces genres très différents les uns des autres, cette bande dessinée revêt souvent au détour d'une page un costume inattendu : celui du récit intime et que l'on pourrait situer à la limite de l'autobiographique, celui de reportage journalistique véritable et celui de la fiction littéraire. Au carrefour de ces trois genres : une bande dessinée, celle de Nicolas Wild.



Plus d'informations :

La Boîte à Bulles, la maison d'édition qui publie Nicolas Wild : www.la-boite-a-bulles.com

Site du festival d'Angoulême : www.bdangouleme.com