Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

pierre kretz

Pierre Kretz, auteur alsacien 15/12/2013

Pierre Kretz est un écrivain alsacien. Petit zoom sur sa littérature.

Pierre Kretz est né à Sélestat en 1950. Il suit des études de droit en Allemagne et en France après l’obtention de son bac. Il exerce ensuite pendant 25 ans la profession d’avocat dans la capitale européenne. Bien que passionné par son métier, Pierre Kretz décide de quitter le barreau et de se consacrer à l’écriture. Il vient alors d’avoir 50 ans. Depuis les années 2000, il vit à Sainte-Marie-aux-Mines, dans une vallée vosgienne, au pied du Taennchel. S’il s’est longtemps considéré comme un avocat engagé, il ne juge pas être devenu un écrivain engagé. « L’écriture est un engagement en soi » selon lui. Chaque vendredi, il tient ainsi une chronique intitulée « L’Alsace se raconte » sur France Bleue Alsace.

Le premier roman, la consécration

En 2009, Le gardien des âmes parait aux éditions de La Nuée bleue. Cette œuvre littéraire retrace, à travers un monologue, l’histoire d’un homme qui a décidé de se retirer du monde. Reclus dans la cave de sa maison familiale, au cœur d’un petit village alsacien, il s’est transformé en « gardien des âmes ». Ces âmes, ce sont celles des soldats disparus en Russland, celles des femmes restées seules et veuves, des anciens de la guerre d’Algérie… Avec humour, l’homme tente de renouer les fils d’une histoire familiale déchirée par les violences de l’Histoire. Il fait revivre les figures de ses proches, parents et amis et cherche à retrouver les éléments épars de son identité. Une confession qui ouvre les portes de la réconciliation et du pardon.

En mars 2011, Olivier Chapelet, directeur des TAPS crée une version théâtrale du roman au Scala. Le rôle du narrateur sera joué par le comédien thannois Francis Freyburger dans une version française et une version dialectale. La pièce a été présentée au Festival Off d’Avignon (les passages en alsacien ont été sur-titrés).

Dans ce roman, Pierre Kretz innove en laissant la parle à un orphelin de Malgré-nous. Un homme étrange et attachant qui a demandé à tous les habitants de son village, Heimsdorf, de lui fournir quelques photographies de tous les soldats morts lors des différentes guerres qui ont meurtri l’Alsace (et la France). « Dépositaire de la mémoire de tous ces pauvres types », il narre une histoire pesante et souvent bien peu connue par les Français. Le livre a également été traduit en allemand, ce qui a permis à nos voisins outre-Rhin de prendre connaissance d’une histoire qu’ils ignoraient pour la plupart. Le personnage principal et narrateur de l’histoire, a été créé au fur et à mesure des rencontres et des connaissances de l’écrivain. Il n’est pas, à proprement parlé, « inventé » mais plutôt le fruit de plusieurs personnes croisées par l’auteur. Lequel se défend d’ailleurs d’être un historien et assume totalement le côté « irrationnel » de l’écriture. Il apporte ainsi un nouvel éclairage sur l’incorporation de force et interroge la société actuelle sur l’impact de cet héritage et de ces silences oppressants qui ont prévalu durant de nombreuses années.


gardien des ames


L'amour de l'Alsace

En 2010, il écrit L’Alsace pour les nuls, paru chez First Editions. Un ouvrage consacré aux mœurs et coutumes de sa région natale qui s’adresse à tous les Alsaciens, de cœur ou d’origine. Entre autres thèmes, il répond à diverses questions sur les origines des premiers Alsaciens, la relation de ces derniers à l’Allemagne, aborde le traité de Westphalie et donne des éléments de réponses à des questions plus culturelles comme l’invention de la bière, la provenance de la chanson « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » ou encore des questions d’histoire. Une promenade à travers l’Alsace, sa langue, ses traditions, sa culture et sa cuisine, bien sûr !

Enquête policière

Le dernier en date, Le disparu de la route des vins est paru en septembre 2013 chez le Verger éditeur. C’est l’histoire d’un riche viticulteur de Rebendorf, nommé Oscar Klunck qui a une habitude : chaque soir, il fait le tour des remparts du village dans lequel il réside. Un soir cependant, il ne rentrera pas. Seule sa chienne, fidèle accompagnatrice de ses promenades, rentre de la promenade quotidienne… Le dossier est confié à Ronald Fuchs, un juge d’instruction qui exerce au tribunal de Colmar. Une affaire délicate et rapidement médiatisée, dont le juge se serait volontiers passé. L’enquête est épineuse : qui a bien pu enlever le « roi du Riesling », cet homme riche et puissant dans le village ? Et pour quelle(s) raison(s) ?

L’écrivain dresse une galerie de personnages et décrit les petits et grands travers des tribunaux. Il n’omet pas le cadre bucolique dans lequel s’inscrit l’histoire et peint le paysage de la campagne alsacienne avec force détails. Références au dialecte régional (que l’auteur affectionne particulièrement) et au passé douloureux de la région, Pierre Kretz parle des origines et du présent de la terre alsacienne.


LeDisparuDeLaRouteDesVins


Pour le rencontrer, quelques dates sur son site : http://www.pierre-kretz.fr/

 

Texte: Camille Feireisen