Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
passion arabe

Passion Arabe. Violences et espoirs. 31/03/2013

Rencontre avec Gilles Kepel, familier et spécialiste du monde arabe et Thierry Jobard (Librairie kléber).

Gilles Kepel est un politologue français, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain. Professeur à Sciences Po Paris et membre de l’Institut universitaire de France, il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages traduits dans le monde entier.
Il apporte également sa contribution aux journaux généralistes nationaux tels que le Monde (France), New York Times (Etats-Unis), La Répubblica (Italie) et El Pais (Espagne) ainsi qu’à divers médias arabes.
En outre, Gilles Kepel tient depuis janvier 2012 une chronique le jeudi matin sur la radio France Culture, intitulée « Le monde selon Gilles Kepel ». Cette chronique se consacre au monde arabe et tend à expliquer les nouveaux enjeux auxquels sont confrontés les pays qui ont vécu des « printemps arabes » en 2011.

Ce nouveau titre, Passion arabe, est le fruit d’un minutieux travail d’investigation qu’a mené Gilles Kepel depuis la fin des révolutions arabes.

Qui a pu oublier ce jour du 17 décembre 2010 qui a marqué la fin de l’ère Ben Ali et embrasé le monde arabe tout entier?
Ce jour là, Mohamed Bouazizi, le vendeur à la sauvette de Sidi Bouzid, s’est immolé par le feu, déclenchant sans le savoir la révolution qui chassa un mois plus tard le président Ben Ali du pouvoir. Très vite, les peuples arabes du monde entier s’unissent et s’organisent : ils appellent unanimement à la démocratie et à la fin des régimes autoritaires. Moubarak, Kadhafi, Ali Saleh sont tour à tour précipités dans les flammes et l’incendie se propage jusqu’à Bahreïn et en Syrie, où la guerre entre aujourd’hui dans sa troisième année.
Cependant, la fin proclamée de ces dictateurs en Lybie, en Tunisie, au Yémen et en Egypte n’a pas que des jours heureux. Tout est à reconstruire et le feu social couve sous la cendre politique.
Afin de mieux comprendre ces évènements et les conséquences de ces « printemps arabes », Gilles Kepel est allé d’Israël en Syrie à la rencontre de ces différents acteurs : les salafistes, les Frères musulmans, les djihadistes, les blogueurs, les intellectuels, les militaires… Et pendant ce périple, il a tenu des carnets. De ces textes écrits au jour le jour, au fil des rencontres et des témoignages recueillis un peu partout, Gilles Kepel a fait un livre : Passion arabe.

« Il y pose quelques questions cruciales : que sont devenues la liberté, la démocratie, la justice sociale revendiquées par les « printemps arabes » ? Quel est le rôle des pétromonarchies dans l’arrivée au pouvoir des partis islamistes ? Pourquoi le conflit entre sunnites et chiites est-il en train de détourner l’énergie des révolutions ? »

Où et quand ?

Rendez-vous à la Librairie Kléber
1, rue des Francs Bourgeois
67 000 Strasbourg

Mardi 9 avril à 17h.

Livre : Passion arabe aux éditions Gallimard.