Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Les Editions de l'Atelier Contemporain 18/12/2013

Depuis quelques mois, une nouvelle maison d'édition a vu le jour à Strasbourg : L’Atelier Contemporain.




Son créateur, François-Marie Deyrolle a toujours été attiré par l'art et le livre. Après des études d’histoire de l’art, il travaille pour les éditons Séguier et Aubier, à la librairie Tschann aussi, avant de fonder sa première maison d'édition, Deyrolle Éditeur, à 23 ans. En sept ans, cette maison ne publie pas moins de 94 ouvrages de littérature française contemporaine et d'écrits sur l'art.


Après quelques années à travailler dans d'autres branches néanmoins toujours liées aux métiers du livre, François-Marie Deyrolle revient aujourd'hui avec un nouveau projet de maison d'édition.


La revue L’Atelier Contemporain

Cette nouvelle maison sera forte d'une double ligne éditoriale puisqu'elle publiera en parallèle à la fois différentes œuvres inédites et une revue bisannuelle répondant au nom de L’Atelier Contemporain.

« C'est cette revue qui a donné son nom à la maison d'édition, elle en est en quelque sorte le guide, le « poisson pilote », puisqu'elle permet de mettre en avant des artistes qui n'auraient pas pu être publiés seuls, d'aller vers de nouvelles œuvres... »



IMG_3125



De plus, le format de la revue est l'occasion pour l'éditeur d'effectuer un travail intellectuel de fond : elle lui permet à la fois d'expérimenter et de rencontrer des artistes et écrivains, de mener un travail de recherche, de constituer des dossiers, de faire des enquêtes... C'est le format qui permet d'être le plus proche possible de la jeune création.

La revue sera publiée à un rythme de deux fois par an, elle est consacrée à l'art et notamment à la peinture contemporaine, tout en restant toujours très littéraire. François-Marie Deyrolle prend en effet le soin de s'adresser à des auteurs pour la rédaction des textes, en tous cas à des artistes et à des amateurs des mots, qui expérimentent le langage. C'est pour lui primordial d'avoir au sein de la revue une qualité dans les textes, un véritable corps littéraire.


La maison d'édition

Sa ligne éditoriale se divise en deux voies qui se répondent, l'une tournée vers la littérature française contemporaine, dans une veine très poétique, et l'autre plus centrée sur des essais sur l'art. François-Marie Deyrolle s'intéresse en effet beaucoup au rapport du texte à l'image, à la manière et aux différentes manières dont l'un et l'autre peuvent se répondre.

La question des textes sur l'art, des discours sur l'art est au centre des thématiques abordées par les ouvrages à paraître : pourquoi écrire sur l'art ? Comment arriver, par les mots, à décrire des œuvres et à transmettre des émotions qui ont été pensés pour se passer des mots ?


IMG_3131



Les livres

L’Atelier contemporain sera construit autour de deux formats : celui de la revue et celui des livres.

Dans le format de la revue sont prévues trois collections.

La première associera systématiquement un écrivain et un peintre. Dans cette collection sortiront au printemps deux livres, l'un entre le dramaturge Valère Novarina et le peintre et plasticien Jean Dubuffet, et l'autre entre le poète Yves Bonnefoy et l'artiste Gérard Titus-Carmel. Les ouvrages ne seront pas tous composés de la même manière, même s'ils seront tous illustrés. Dans le cadre du livre sur Valère Novarina et Jean Dubuffet, le lecteur pourra notamment découvrir leur correspondance intégrale, des textes très littéraires de Novarina sur Dubuffet et sur son œuvre ainsi que la transcription de certains de leurs entretiens. Les textes seront assez variés et mettront en avant leur compagnonnage, la route qu'ils ont menée ensemble et les liens qui ont pu unir ces deux artistes. Quant à l'ouvrage d’Yves Bonnefoy et Gérard Titus-Carmel, il réunira tous les textes de Bonnefoy sur Titus-Carmel et tous les textes de Titus-Carmel sur Bonnefoy. Dans les deux cas, les ouvrages seront préfacés par des universitaires, dans des études assez longues et approfondies et illustrées de nombreux documents, toujours inédits.


Dans le même format, L’Atelier Contemporain sortira aussi une collection d'écrits d'artistes, notamment les écrits sur l'art de Gérard Titus-Carmel, de Jérémy Liron, de Patrice Giorda...

On trouvera aussi une collection de textes critiques sur l'art, avec essentiellement des approches littéraires, à savoir des textes rédigés par des écrivains.


Dans le second format, en littérature, deux à trois livres paraîtront bientôt, un second ouvrage de Claude-Louis Combet ainsi que certains premières publications.



IMG_3132




« L’Atelier contemporain »

Si le choix du titre d'une maison d'édition n'est jamais laissé au hasard, celui de L’Atelier Contemporain porte la marque des intentions littéraires et artistiques de François-Marie Deyrolle. Il s'agit en effet du titre des écrits complets de Francis Ponge sur la peinture, un écrivain qui a beaucoup compté pour François-Marie Deyrolle et dont l'état d'esprit et la démarche correspondent à celle que l'éditeur entreprend aujourd'hui.

À l'intérieur même du titre, on retrouve le terme d'« atelier » qui évoque le lieu de la création, de l'expérimentation, de la recherche... Sans oublier naturellement le mot « contemporain » qui pose la question de l’actualité, de la modernité…

C'est un titre qui définit à la fois le but et le projet de François-Marie Deyrolle : le lecteur le comprend dès la quatrième de couverture du premier numéro de la revue L’Atelier Contemporain. On peut, en effet, y découvrir la phrase suivante, extraite de la préface du livre éponyme de Francis Ponge : « Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? Que faisons nous ? Que se passe-t-il en somme dans l'atelier contemporain ? »

Ce sont des questions qui rythment la réflexion de Ponge face à l'art, aux artistes, aux peintres qu'il a pu rencontrer. Pour François-Marie Deyrolle, ces questions sont universelles car selon lui toutes les grandes œuvres ont quelque chose à nous apprendre face à ces problématiques.



IMG_3411



En 2014, L’Atelier Contemporain devrait publier six livres ainsi que deux numéros de revue, le projet étant à terme de publier une dizaine de titres par an.







Propos recueillis par Aurore Morizot.