Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
la plume dans la plaie

La plume dans la plaie : médias et art contemporain 10/02/2013

Pour les festivités des 30 ans des Fonds régionaux d’art contemporain (Frac), le lycée Sainte-Clotilde s’associe à « L’Elsass Tour » en proposant une exposition d’art contemporain qui s’articule autour de la thématique des médias.

Le Frac Alsace

Le Frac fait partie de l’Agence culturelle d’Alsace et du réseau des 23 Fonds régionaux d’art contemporain de France. Il est situé à Sélestat. Sa première mission a pour but de collectionner et de promouvoir l’art de notre époque ainsi que de permettre la rencontre entre des œuvres et des populations.

Dans le cadre de « Elsass Tour », le Frac Alsace fête ses 30 ans. Pour célébrer dignement cet anniversaire, le Frac Alsace organise un vaste programme de diffusion de sa collection sur tout le territoire régional. Pour l’occasion, plus de 30 expositions sont à découvrir, en milieux scolaires, dans les musées, tous les réseaux culturels du territoire alsacien sont mis à contribution. Un ambitieux projet a permis au Frac d’étendre ses diverses expositions sur près de 14 mois, de novembre 2012 à décembre 2013, en présence de nombreux artistes invités, d’interventions et de conférences, du nord au sud de l’Alsace.
Grâce à un réel souci de partage et de bonne communication dans les différentes sphères enseignantes et culturelles de la région, le Frac Alsace et ses partenaires proposent un large panel d’expositions, disséminées un peu partout sur le territoire alsacien.

Les médias selon les artistes


« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. »
Cette célèbre phrase de l’écrivain-reporter Albert Londres (1884-1932) a été la pierre angulaire d’une réflexion sur les médias, qui a mûri et constitue aujourd’hui une exposition originale et ludique.

A l’instar du reporter, l’artiste observe et vit pleinement son temps. Il rapporte ce qu’il voit, ce qu’il ressent, retranscrit les témoignages qu’il a pu recueillir, de ci, de là. Il a pleinement conscience des problématiques de son époque et a à cœur de participer activement au déroulement des évènements qui construisent l’avenir. Le reporter est bien celui qui « rapporte », « rend compte », du mot anglais « report » ce qu’il voit et entend. Et parce qu’il concentre son attention sur les faits sociaux, historiques et politiques, il contemple le monde qui l’entoure et l’interroge.

De la même façon, l’artiste œuvre pour un regard critique sur son époque. L’art aborde la complexité du monde dans lequel nous vivons en interrogeant les formes et les concepts qui régissent la structure de notre société contemporaine. Société au sein de laquelle les pourparlers sont monnaies courantes, et c’est donc « dans un contexte de surabondance informationnelle » qu’il est apparu utile de prendre du recul et d’élever la réflexion sur ce sujet des médias, vus au travers d’œuvres d’artistes contemporains reconnus issus du Frac.

Des acteurs sociaux

Seront exposés, à cette occasion, des artistes tels que Pascal Danz, Malachi Farrel, Mounir Fatmi, Joan Fontcuberta, Frédéric Moser et Philippe Schwinger, ou encore Deimantas Narkevicius…

Ces artistes proposent d’apporter un nouveau regard sur les faits d’actualités qui constituent notre culture et notre mémoire collective. En utilisant des supports variés (vidéos, photographies, installations…) ils permettent de nouvelles appréhensions sensorielles de notre histoire récente : la guerre du Vietnam vue par la caméra de Moser & Schwinger, les attentats du 11 septembre à travers l’installation de Mounir Fatmi, la prise d’otages lors de JO à Munich dans les toiles de Pascal Danz, la guérilla kurde en Iran à travers l’objectif d’Emeric Lhuisset…
Autant de mises en forme qui dérangent et interpellent notre conscience.

« La question transversale reste bien celle de la vérité - iconographique, médiatique, historique - et de notre capacité à réinterpréter faits, messages et images sans nous figer dans une lecture unique. »

L’invité


Emeric Lhuisset rencontrera une soixantaine d’élèves lors d’une conférence durant laquelle il aura l’occasion d’expliquer sa démarche artistique. Il travaille en effet à la façon d’un journaliste d’investigation, et son œuvre est intimement liée à l’actualité immédiate. L’artiste a ainsi eu l’opportunité de travailler avec les FARC de Colombie, dans les zones tribales du Pakistan, en Syrie plus récemment… Et de toutes ces expériences, riches en découvertes et en prises de conscience, il a tiré une force de parole incroyable, qu’il a mise au service de sa création artistique.


la plume dans la plaie


Où et quand ?

Au Lycée Sainte-Clotidle
19, rue de Verdun
67000 Strasbourg

L’exposition sera ouverte au public les vendredis de 14h à 18h ou sur rendez-vous.

Pour tous renseignements complémentaires : 03 88 45 57 20 ou via le contact e-mail : cdi@clotilde.org (personne à contacter : Véronique AMEREIN)

Du 11 février au 12 avril 2013.