Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
Tabucchi

Hommage à Antonio Tabucchi 11/03/2013

Un an après qu'il nous ait quitté, un hommage-retour sur l’œuvre du plus portugais des auteurs italiens.


Antonio Tabucchi est un auteur majeur de ces dernières années. Né en Italie, il comprend rapidement qu'il est un homme apatride ou plutôt que sa patrie est plurielle. Ainsi, c'est alors qu'il est étudiant à Paris qu'il fait la rencontre des œuvres de Pessoa, auteur qui bouleversera sa vie et influencera son écriture. « Le bureau de tabac » fascinera pour toujours l'auteur et en particulier l'utilisation de la forme romanesque dans la poésie ainsi que l'intérêt porté à la dramaturgie. Cette admiration sans bornes pour cet immense poète fragmenté en divers hétéronymes, n'a pas stérilisée son écriture. Au contraire, elle lui a permis de sublimer la sienne et de se vouer corps et âme à son mentor sans en devenir une pâle copie. Après cettte découverte de Pessoa, le Portugal lui devient nécessaire ce qui l'amène notamment à exercer comme professeur de littérature portugaise en Italie.

Il partage alors son temps entre le Portugal, l'Italie et la France. Symbole absolu de l'émancipation et citoyen européen, Antonio Tabucchi met sa plume au service de la littérature de notre continent brisant ce que d'autres appellent frontières.

A la fois auteur de romans, de nouvelles, d'essais, de textes pour le théâtre, il nous permet de définir le mot « diversité ». Plusieurs de ses ouvrages ont été récompensés par plusieurs prix saluant la richesse du travail d'Antonio Tabucchi.

On retiendra notamment Pereira prétend édité en 1994 qui a eu un succès considérable. Ce roman qui se déroule à Lisbonne (comme la plupart des romans de l'auteur) relate l'histoire d'un journaliste portugais nommé Pereira, passionné de littérature française et gâchant sa vie par la hantise de la mort. Mais la rencontre de Monteiro Rossi, journaliste luttant contre le régime fasciste va profondément modifier sa perception de sa vie. Pourtant, Pereira, que l'opposition de gauche à Berlusconi a pris comme modèle n'est pas un héros. Les personnages principaux de Tabucchi n'en sont jamais car les héros sont dépourvus de peur or la peur est ce qui fait l'homme pour l'écrivain. Cet homme, Pereira, qui brave à sa manière le régime salazariste permet de réfléchir plus largement sur la question de l'oppression et de la liberté d'expression. Le désenchantement du monde, pierre angulaire des œuvres de l'écrivain, colore discrètement ses écrits. Derrière le voile de la douce mélancolie qui est sienne se hisse pour toujours l'ombre d'un poète lisboète.

L'occasion de se remémorer le travail de ce grand écrivain, l'engagement qui était le sien et de saluer une fois encore le talent de ce « voleur de feu ».


Où et quand ?

Médiathèque André Malraux

Salle de Conférence

Rez-de-chaussée

Strasbourg

Vendredi le 22 mars à 20h


En présence de Marie-José Lancastre, son épouse, de  Vincenza Perdichizzi, maître de conférences à l’Université de Strasbourg et d'Andréa Bajani, auteur et traducteur  italien

En partenariat avec le Département d’Italien de l’Université de Strasbourg et en collaboration avec l’Institut Culturel  Italien.


sostiene-pereira-antonio-tabucchi