Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
COULEURS CONTE

Couleurs conte 21/06/2013

La 7ème édition de Couleurs conte, organisé autour du conte comme son nom l'indique, ouvrira ses portes du 26 juin au 7 juillet.



Le conte a toujours existé, il nous faut d'ailleurs prendre en compte  (c'est le cas de le dire) sa dimension étiologique : il raconte les origines du monde, de l'homme, cet homme toujours soumis aux mêmes questions.

Les histoires tiennent l'homme et nourrissent son imaginaire en laissant se diffuser l'imagination du conteur. C'est ce que raconte déjà les Mille et une nuits. En effet, Shéhérazade retarde l'échéance de sa mort en racontant tous les soirs une histoire au sultan Shahryar dont elle promet quotidiennement la fin pour la nuit suivante. Les contes tiennent ainsi le sultan en haleine et il finit par laisser la vie sauve à Shéhérazade après qu'elle lui ait conté des histoires pendant mille et une nuits.

Depuis toujours, les contes n'ont de cesse de servir de ciment social. Ils sont également notre héritage commun dans la mesure où les hommes se répètent ces histoires qui régissent le monde et rappellent nos forces et faiblesses depuis toujours. La transmission orale a permis aux contes de ne jamais s'essouffler, de s'enrichir grâce aux variantes qui sont dues à l'oralité. Le conte exhibe un moment de partage, de transmission : les contes sont notre héritage, notre patrimoine.

Si les contes ont toujours eu ce franc succès cela est dû en grande partie à leur matière. Les contes, peu importe l'endroit d'où ils nous viennent, dessinent le même point névralgique : ils nous donnent à voir les forces qui régissent l'homme, ces forces incontrôlables qui existent et sortent du plus profond de notre inconscient. Aussi, le conte a ceci de particulier qu'il permet l'édification par la transmission de connaissances voilées. Le conte, en racontant des histoires atemporelles et intemporelles interpelle l'homme, et ce, sans distinction d'âge. De plus, ces histoires souvent racontées aux enfants seront ensuite perpétuées par ceux-là devenus adultes, eux qui les raconteront ensuite à leurs enfants. Chacun puise quelque chose du conte et l'homme qui aime à se raconter des histoires voit dans les contes le miroir de son inconscient.

Le thème de couleurs conte cette année est la Quête. Ce thème est un thème privilégié du conte, la quête est ce à quoi est soumis le héros par l'intermédiaire d'un parcours initiatique qui lui permet de ressortir grandit de ses aventures et surtout d'avoir dépassé ses limites alors que personne ne croyait en lui.

COULEURS CONTE



Où et quand ?

Strasbourg et CUS (voir le programme ci-joint http://www.couleurs-conte.fr/programme.php)
Du 26 juin au 7 juillet 2013