Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

bibliothèques idéales

Bibliothèques idéales, cinquième édition sur un vent de liberté 12/09/2013

Pendant quelques semaines, du 17 au 29 septembre, les Bibliothèques idéales feront l’éloge des grandes figures de la littérature, comme Camus, Kazantzakis ou Kafka, qui ont fait vœu d’indépendance et ont revendiqué leur totale liberté d’auteur.

Lancée en avant-première le 12 septembre à la Cité de la musique et de la danse, en présence des écrivains Jean-Claude Carrière et Nahal Tajadod et du philosophe Alain Badiou, cette manifestation strasbourgeoise rendra hommage durant douze jours, du 17 au 29 septembre, à une littérature « libre et rebelle ».


bibliothèques idéales


Strasbourg et les livres

Strasbourg et le livre ont ensemble une longue histoire. « Ville libre » où le dualisme religieux, culturel, linguistique et géographique n’a cessé d’inspirer écrivains et penseurs qui s’y sont attardés, Strasbourg a façonné les grands noms de la littérature, tels Gutenberg, Goethe ou Büchner. La rentrée littéraire est l’occasion de rappeler cette histoire singulière qui unit la ville à la création littéraire. Cette cinquième édition a pour ambition de présenter les grandes questions du monde qui irriguent la littérature et la philosophie.


Une politique du livre et de la lecture publique innovante

L’inscription de Strasbourg comme « capitale livresque » et l’appétence traditionnelle de sa population à la lecture ont façonné au fil des années l’orientation politique qui engage la ville à l’égard du livre et de la lecture publique. Trois rendez-vous annuels : Traduire l’Europe en mars, Fous d’images en juin et Les Bibliothèques idéales en septembre, célèbrent la littérature et ses acteurs.

Aussi reconnue pour ses bibliothèques, telle que la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg, qui compte trois millions de volumes ainsi que des collections patrimoniales de grande valeur, est la deuxième bibliothèque de France, Strasbourg possède un vaste réseau de 29 bibliothèques-médiathèques. Ces dernières proposent un PASS unique qui permet aux 125 250 abonnés strasbourgeois de fréquenter le lieu de leur choix.  Dans ces vastes lieux publics, des initiatives ont été mises en place, qui permettent d’inciter un large public à fréquenter le livre : visites guidées, envoi d’ouvrages dans des maisons de retraite et des centres hospitaliers et de nombreuses manifestations autour de la chaîne du livre.


Les Bibliothèque idéales 2013

La programmation, conjointement réalisée à l’Aubette par François Wolfermann et à la médiathèque Malraux par Antoine Spire, propose 90 rencontres, débats et conférences autour de plus de 200 intervenants de renom tels qu’Eric-Emmanuel Schmitt, Julia Kristeva ou Yasmina Khadra. À noter que neuf librairies partenaires se sont associées à l’événement, en invitant eux aussi un ou plusieurs auteurs de leur choix. Et à leur façon, les musées de Strasbourg, le festival Musica, le Festival européen du film fantastique, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, le Forum européen de bioéthique et l’Institut culturel italien feront également l’éloge de la littérature durant ces douze jours.

 

bibliothèques idéales
     Bibliothèques idéales, oeuvre de JF Rauzier


Libre et rebelle

Pour cette édition 2013, les Bibliothèques idéales mettent en avant l’écriture « libre et rebelle », c'est-à-dire une écriture émancipée des stéréotypes et du conformisme. De la littérature classique à celle ancrée dans notre modernité, les dialogues entre les écrivains et le public auront pour objectif d’ouvrir les esprits, d’instaurer le débat sur les nouveaux modes d’écriture et de lecture, mais aussi de poser les questions sur la littérature d’aujourd’hui.


Prix de la Nouvelle

Un temps fort: le prix Goncourt de la nouvelle sera remis le 21 septembre à Fouad Laroui pour L’Étrange affaire du pantalon de Dassoukine. Le rendez-vous aura lieu à la médiathèque Malraux en présence de plusieurs membres de l’Académie Goncourt – Paul Constant, Tahar Ben Jelloun, probablement Bernard Pivot. Fouad Laroui est originaire du Maroc. Economiste, écrivain, chroniqueur littéraire, professeur d’université, ce quinquagénaire souriant a de multiples talents. Il parle en outre plusieurs langues (français, anglais, néerlandais, pour ne citer que les européennes) et réside actuellement à Amsterdam. Il a obtenu le Prix « Découverte » Albert Camus pour son premier roman, Les dents du topographe. Son œuvre, pluriculturelle et fortement inspirée de sa propre expérience de l’exil entre le Maroc et l’Europe, dénonce les injustices et les absurdités de la société avec un humour burlesque et décalé. « J’écris pour dénoncer des situations qui me choquent. Pour dénicher la bêtise sous toutes ses formes. La méchanceté, la cruauté, le fanatisme, la sottise me révulsent » racontait l’auteur à l’annonce du Goncourt de la Nouvelle, en mai dernier. L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine est un recueil de neuf nouvelles qui présentent stéréotypes et malentendus qui peuvent parfois surgir entre des personnes différentes. A la suite de la remise du prix, un entretien avec Fouad Laroui par Antoine Spire, journaliste, suivra.

Pour la programmation complète, rendez-vous sur le site consacré à cette cinquième édition : http://www.bibliotheques-ideales.strasbourg.eu/


Rédaction : Camille Feireisen