Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

 
Serments de Strasbourg

Révisez votre Histoire ! 19/11/2012

Le musée historique de Strasbourg expose une copie du Xème siècle des Serments de Strasbourg, l'un des textes fondateurs de notre bonne vieille Europe.


 

L'histoire remonte: nous sommes à Strasbourg, le 14 février 842. Les petits-fils de Charlemagne, Louis le Germanique et Charles le Chauve, s'opposent à leur frère aîné, Lothaire 1er qui souhaite posséder la totalité de l'empire carolingien, tout simplement!
Les deux cadets se promettent alors de ne pas céder aux vélléités de leur aîné.

La signature de ce fameux texte d'alliance, les Serments de Strasbourg, est un gage important et marquant dans l'histoire de la construction européenne.

D'autant plus que les deux frères alliés s'expriment chacun dans la langue de l'autre. Louis parlant en roman, et Charles en tudesque !
Et c'est grâce à Nithard, cousin des deux princes et témoins de la scène, que ce texte nous parvient aujourd'hui, tel qu'il fût prononcé. Il les a effectivement retranscrits en "langue vulgaire" (rappelons à ce propos qu'à cette époque, l'écriture était toujours latine).

Il s'agit donc du premier texte rédigé en français et du deuxième en allemand !
Et même si, finalement, ce sera le Traité de Verdun qui, l'année suivante, permettra le partage du territoire entre les trois frères, on peut dire que les Serments de Strasbourg ont marqué l'histoire des peuple européens, d'un point de vue linguistique, mais aussi politique.


Pour venir admirer cette copie, rendez-vous au musée historique de Strasbourg, mais ce n'est pas tout ! Afin de mieux comprendre l'impact de ces fameux Serments sur l'histoire locale et européenne, une conférence est organisée.
Organisée avec Jean-Jacques Schwien, maître de conférence en archéologie à l'Université de Strasbourg, Georges Bischoff, directeur de l'Institut d'histoire médiévale et Laurent Naas, conservateur de la Bibliothèque humaniste de Sélestat.
Rendez-vous le 1er décembre, de 14h à 18h à l'Auditorium des musées (Mamcs, entrée libre)

Autres informations pratiques:
Le musée historique est ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h
Et les samedis et dimanches de 10h à 18h
L'exposition a débuté le 10 novembre et se tiendra jusqu'au 10 février 2013.