Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Laura Serani photo ouverture

Laura Serani chez Stimultania : une femme pas cliché ! 07/11/2012

Laura Serani, invitée par la galerie Stimultania à Strasbourg vient nous parler de sa conception de la photographie.
 

Le photographe emprisonne à tout jamais un instant précis, présent, qui appartient pourtant déjà au passé. Archéologie moderne, l'image fige l'Histoire en marche.

Laura Serani a bien compris le pouvoir de la photographie sur les êtres et l'univers. Elle n'est pas à proprement dit photographe pourtant, elle dispose d'un « coup d'oeil ». Elle analyse, travaille et comprend l'image. Sa tâche est simple et complexe à la fois ,elle consiste à prouver que les instantanés sont aussi bien productions artistiques que témoins du monde.

Pour autant, si elle juge la photographie comme un « art relativement accessible », il n'en demeure pas moins qu'elle différencie la photographie amatrice de la photographie professionnelle. En effet, si cet art se doit d'être à la portée de tous car parlant un langage universel véhiculé par l'image, il s'avère quand même que le cliché reste un art et qu'il est tributaire du regard de celui qui prend la photographie.

N'importe qui peut faire de la photographie mais n'importe qui ne peut pas être photographe.

Toutefois, Laura Serani entend communiquer sa passion et cherche à promouvoir la diffusion de cet art qui tend à l'universalisation. En effet, l'image a ceci de particulier qu'elle appelle un ressenti personnel, propre à chacun. Aussi, cette femme de culture a assuré le commissariat de très nombreuses expositions favorisant la diffusion de la photographie auprès du grand public.


« Madame la commissaire »


Laura Serani est une femme dont le CV impressionne: commissaire d'exposition, de projets éditoriaux et audiovisuels, directrice de projets culturels mais aussi essayiste reconnue dans le monde entier, elle émeut par sa fibre artistique et sociale. Ses plus grandes expositions n'hésitent pas à montrer son engagement et vont même jusqu'à présenter une précarité certaine de l'Europe en pleine mutation. Au demeurant, elle est le commissaire invité à la galerie Stimultania, pour l'exposition « Avancée de la fiction sur le réel, vents forts et perturbations à l'Est » (du 14 septembre au 02 décembre 2012 et du 11 septembre au 15 octobre à la Fnac de Strasbourg) où Viktoria Sorochinski et Tim Parchikov exposeront leurs travaux sur « leur » Russie, sclérosée par la crise alors même que la nouvelle génération tente de la transformer. Ce qu'elle admire chez ces jeunes artistes au delà de la mise en question sociale, c'est la mise en valeur de la couleur, couleur qui devient véritablement une « forme d'écriture » et qui a ceci de particulier qu'elle permet d'exprimer les états d'âme de celui qui la brandit.

viktoria-528x705 anna et eve

Mais Laura Serani ne s'intéresse pas uniquement l'Europe, elle cherche à montrer que les talents se cachent partout. Aussi, depuis 2008, elle aide au développement des Rencontres de Bamako et participe à la promotion de cet événement en Europe. Depuis 2009, elle est directrice artistique de la biennale africaine  pour laquelle elle a écrit texte et préface du catalogue.  Ces dernières rencontres maliennes qui se sont achevées début 2012 avaient proposé une réflexion sur la construction d'un monde durable et mis en avant l'écologie comme moteur d'évolution de notre planète. Oui, Laura Serani est impliquée dans l'idée d'un combat sociétal où les armes exhibées sont de simples appareils photo.


« A l'Est, rien de nouveau ? »


Cette année, un nouveau projet hante Laura Serani: faire l'état de la photographie à l'heure actuelle. Elle insiste sur les modifications techniques et technologiques de cet art en perpétuelle évolution, sur les changements de sujets et d'objets photographiés mais également sur l'importance croissante de l'hybridation des arts dont le succès n'est plus à dire, tout cela rappelant que le monde n'arrête jamais sa course effrénée. Aussi, est né de ce constat sur le cliché aujourd'hui la rencontre avec Stimultania sous le titre des « nouvelles tendances de la photographie ». Laura Serani viendra donc nous parler des grandes orientations de l'image contemporaine ce 9 novembre 2012 à la galerie Stimultania, fief strasbourgeois de la photographie depuis 1987. Une chose est sûre, cette galerie et cet acteur majeur de la photographie étaient faits pour travailler ensemble. En effet, Stimultania « appelle les regardeurs à prendre position », faire réagir l'Homme, l'extirper de sa torpeur lorsqu'il contemple une image c'est aussi une cause pour laquelle cette femme de culture se bat.  Poser les jalons du monde moderne a toujours été un de ses chevaux de bataille. Sa sensibilité extrême aux réalités sociales a en grande partie contribué à son implication dans de nombreux projets engagés et à l'utilisation de l'image comme élément d'information, de communication et de mise en valeur d'une société qu'on a parfois tendance à oublier. Enfin, pour achever cette rencontre entre Laura Serani et Stimultania, celle-ci présentera également les 9 et 10 novembre une lecture de portfolios dans le but de dispenser des conseils à tous ceux désireux de perfectionner leur propre travail.

 

Galerie Stimultania: 33, rue Kageneck

67000 Strasbourg

informations:03.88.23.63.11

contact: stimultania@stimultania.org

web : www.stimultania.org


Du 14.09.2012 au 02.12.12: exposition « Avancée de la fiction sur le réel, vents forts et perturbations à l'Est » comprenant la série photographique « Anna & Eve » de Viktoria Sorochinski et « La boîte d'allumettes » de Tim Parchikov (commissaire invité: Laura Serani)

Ouvert du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h 30

Entrée libre


Le 09.11.2012: « Nouvelles tendances de la photographie » présenté par Laura Serani

Vendredi à 19h

Entrée libre


Du 09.11.2012 au 10.12.2012: « Lecture de portfolios »  par Laura Serani

Laura Serani discutera pendant 20 minutes avec chaque participant pris individuellement.

Vendredi 9 de 14 h à 17 h et samedi 10 de 13 h à 16 h

Prix d'entrée: 50 euros - étudiants : 30 euros

 

Article: Reymann Mélissa

Photographies: Stimultania et Viktoria Sorochinski