Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Ipsos LivreHebdo Livre numerique

Que pensent les Français du livre numérique ? 30/03/2011

Une étude faite par Ipsos pour le magazine Livre-Hebdo, et rendue publique au Salon du Livre de Paris, a permis de mesurer la notoriété et l'usage du livre numérique auprès des Français. Qu'en est-il ?

Réalisé entre le 21 janvier et le 7 février 2011 auprès de 3 032 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, le sondage nous révèle tout d'abord que plus de la moitié des Français (61 %) ont entendu parler des livres numériques. Comparativement à septembre 2009, date de la précédente étude du même genre, on assiste à une progression très nette (+14 %). Les nombreux échos dans la presse notamment mais aussi lors des salons et foires du livre qui se déclinent sur l'ensemble hexagonal et qui en parlent expliquent sans aucun doute cette évolution.

Pour autant seulement 8 % des sondés disent avoir lu un livre numérique, contre 5 % en 2009. L'explication est probablement à trouver dans l'offre des supports, et de contenus, qui restent à leurs yeux encore trop limités. D'autant plus qu'un des inconvénients majeurs mis en avant par le sondage porte sur la fatigue qu'engendre la lecture sur écran. De ce fait, la moitié des lecteurs de livres numériques déclarent ne lire que de manière fragmentaire sur écran et seulement 16 % affirment être intéressés par la lecture au format numérique, soit à peine 1 % de mieux qu'en 2009.


Qui sont les lecteurs de livres numériques ?


Il est à remarquer que les lecteurs actuels de livres numériques sont, selon l'étude, essentiellement des jeunes, de catégorie socio-professionnelle supérieure, que l'on retrouve davantage de Parisiens parmi eux, avec une dominante masculine; et, autre point notable, ils lisent plus de livres imprimés que la moyenne des gens.

Ce qui les incite à se lancer dans la lecture sur écran tient aux avantages qu'offre le livre numérique : le transport largement facilité, le stockage et l'accès à un nombre important d'ouvrages.

Le sondage Ipsos montre également que le matériel le plus utilisé pour lire au format numérique demeure largement l'ordinateur, qu'il soit fixe ou portable, c'est-à dire l'appareil que le lecteur possède déjà. En troisième position, on trouve les smartphones, puis les tablettes et enfin les liseuses.

Leurs préférences de lecture numérique, dans une démarche de consultation plus que de lecture complète, portent en premier lieu sur des livres scientifiques, techniques ou professionnels, puis sur les livres pratiques. Et l'ensemble des sondés souhaiterait avant tout pouvoir lire au format numérique des livres pratiques, des romans policiers et de sciences-fictions.

Cette étude fort intéressante donne la tendance actuelle et permet de préparer le livre numérique de demain. Elle révèle aussi qu'à l'heure actuelle, les Français, même s'ils utilisent en partie et par commodité le format numérique, restent majoritairement (89 %) attachés au livre papier. « Le livre numérique ne s'inscrit pas encore en remplacement du livre papier », peut-on lire sur le site d'Ipsos. Néanmoins « au regard du profil des lecteurs de livres numériques, il apparaît que les plus jeunes sont les plus concernés ». Et demain, quelles pratiques les plus jeunes d'aujourd'hui adopteront-ils ?

Ipsos LivreHebdo Livre numerique

L'étude Notoriété et usage du livre Numérique - PDF (3.38 Mo)