Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Logo SEAL

Promouvoir la littérature dans un esprit d'ouverture 25/11/2011

La Société des Écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort réaffirme l'objet de l'association : participer à la vie intellectuelle de la région.

Fondée en 1927, la Société des Écrivains d'Alsace et de Lorraine entend encourager la production littéraire, et tout particulièrement les livres écrits par des auteurs originaires des deux départements alsaciens (Bas-rhin et Haut-Rhin), des quatre départements de Lorraine (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Moselle) et du Territoire de Belfort. Elle ouvre à présent ses portes à des auteurs non originaires de l'est de la France mais ayant choisi la région comme terre d'adoption soit en y résidant soit comme source d'écriture.

Les membres sociétaires, actuellement plus de 140 cotisants, bénéficient via la SEAL d'une reconnaissance accrue en tant qu'auteurs. La mission de l'association passe par différentes actions et par des moyens de communication vers le public : présence à divers salons et foires du livre (Colmar, Saint-Louis, Marlenheim, Wesserling, Niederbronn-les-Bains), participation à des manifestations culturelles, réunions régulières au sein de l'association, présentation des œuvres des sociétaires en librairie. « Un bon livre est un livre qui se vend bien », précise en connaissance de cause Jean-Michel Jeudy, auteur de plusieurs ouvrages et président de la SEAL. Et tout est mis en œuvre pour favoriser la communication vers le public et les lecteurs. La publication d'un annuaire des membres et d'un bulletin semestriel de liaison à destination des sociétaires et des amis contribue à donner force à l'entraide entre les membres de l'association.

Trois prix littéraires


L'attribution de prix littéraires accentue la reconnaissance du talent des auteurs lauréats. Et depuis plusieurs années, le jury de la SEAL, composé pour l'essentiel des membres du comité et du président, décerne trois prix littéraires : le Prix de la Société des Écrivains, historiquement le plus ancien, le Prix de la Ville de Colmar et le Prix du Conseil général du Bas-Rhin. Ainsi, pour 2011, trois auteurs ont été récompensés : Francine Bibian pour Bleu comme neige, un livre plein de tolérance et d'humanité, a conquis le jury qui lui a attribué le Prix de la Ville de Colmar, dont la remise officielle a lieu au moment du Salon du livre de Colmar; le Prix de la SEAL est revenu cette année à Gilles Laporte pour son roman La Fontaine de Gérémoy, un très bel hymne à la Femme; et Jean-Claude Diemer s'est vu décerner le Prix du Conseil général du Bas-Rhin pour son « Da Vinci Code à l'alsacienne » intitulé L'Hortus Deliciarium le manuscrit retrouvé. Outre le prix, chaque lauréat obtient de facto le droit de devenir membre sociétaire.

Logo SEALSe voir décerner un prix littéraire est le rêve de tout auteur. Atteindre l'antichambre sans en obtenir l'attribution n'est pourtant pas synonyme d'absence de talent ou de fermeture définitive des portes du cercle sélectif de la Société des Écrivains d'Alsace, de Lorraine et du Territoire de Belfort. Une autre solution s'offre à l'auteur désireux d'intégrer la Société : poser sa candidature pour devenir membre sociétaire. Pour être admis en tant que tel, tout auteur non primé par la SEAL, doit produire « une œuvre littéraire de qualité » composée d'au minimum deux ouvrages, être présenté par deux parrains membres de la SEAL et être agréé par le comité directeur.

Autre possibilité, si l'auteur n'a écrit qu'un seul ouvrage par exemple, solliciter son admission en qualité d'« Ami » de la société. Tout comme les membres sociétaires, les « Amis » sont ensuite invités à participer aux manifestations culturelles organisées par la SEAL. Les amis sont considérés comme des bienfaiteurs. « Ils sont, précise le président de l'association, les meilleurs ambassadeurs des écrivains et de la Société des écrivains ». Souvent fervents lecteurs, pas nécessairement auteurs de littérature, ils viennent lors des Salons rencontrer les écrivains et achètent volontiers leurs livres.

« Des pointures de la littérature » pour une meilleure reconnaissance


La SEAL compte également des bienfaiteurs d'un autre genre, les « membres d'honneur ». « Ce titre ne peut être conféré qu'à des personnes qui ont mérité cette reconnaissance ou qui sont susceptibles de soutenir moralement la Société », peut-on lire sur le site de la Société des Écrivains (www.sealb.fr). « Il s'agit de pointures de la littérature », complète Jean-Michel Jeudy, des personnages connus et reconnus. Ils permettent de mettre la SEAL en lumière. Citons parmi eux Claude Vigée ou Raymond Matzen.

D'anciens sociétaires ont joué et jouent encore un rôle important dans la mise en avant de la Société des Écrivains, notamment deux prix Nobel : Albert Schweitzer et Alfred Kastler. Pour ce qui est du premier, homme de lettres, médecin, théologien, musicien, mondialement connu, enfant de Kaysersberg, un hommage lui sera rendu par la SEAL le 17 décembre prochain. Cette rencontre et d'autres en projet pour 2012 constituent de belles occasions pour les sociétaires et les amis de la Société de se retrouver autour d'un intérêt commun, les mots, la littérature, les livres.


La SEAL est inscrite dans l'annuaire des acteurs du livre Alsatica.
A lire à propos des prix littéraires de la SEAL : Prix littéraires 2012 : appel à candidature

Crédit Visuel d'aperçu: SEAL
Texte de Sandra Schuhler-Bastian