Alsatica | Portail des Savoirs en Alsace (retour accueil)

Une exception a été lancée : indexer_SolrServerRequest::execute (URL = http://10.128.1.35:8070/solr/select?q=(%2A%3A%2A)&start=0&rows=0&fl=*,score&fq=((document_accessor%3A0))) failed with error number 7

Espace rencontre Journée de la Lecture

Journée de la Lecture nouvelle mouture 27/04/2011

Dans une version nouvelle, la Journée de la lecture publique organisée par la Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin s'est tenue dernièrement dans les locaux de l'hôtel du département à Strasbourg.

Jusque-là, la Journée de la lecture publique se présentait dans le Bas-Rhin davantage sous la forme d'un rendez-vous institutionnel. La volonté pour 2011 a été d'être plus en contact avec le public. Rencontres, conférences, ateliers étaient au programme pour évoquer différents angles d'approche des lieux de lecture et d'emprunt d'ouvrage dépendant de la Bibliothèque Départementale de Prêt (BDP).

Qu'est-ce qu'une bibliothèque départementale de prêt ?


Actuellement au nombre de 96, les BDP s'étendent sur le sol national depuis 1945. Chaque département dispose d'une bibliothèque de prêt, exception faite des départements les plus urbanisés d'Île-de-France. Rattachées aux départements depuis 1986, elles ne sont pas ouvertes au public. Les Bibliothèques Départementales de Prêt sont au service des autres bibliothèques. Leur vocation est de compléter par des prêts de livres les collections existant dans les bibliothèques publiques et de rendre la culture accessible à tous en mettant en œuvre la politique des conseils généraux en matière de développement de la lecture.

D'autres missions leur incombent, comme la formation du personnel bénévole et salarié des différents sites – points lecture, bibliothèques municipales ou médiathèques – de communes de moins de 10 000 habitants ; elles assurent aussi une fonction de conseil en matière de développement des bibliothèques, d'animation et d'actions culturelles. Au-delà du plafond ci-dessus mentionné, le service de la lecture publique relève des compétences des municipalités.

Pour ce qui est du Bas-Rhin, la BDBR (Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin) s'appuie sur 150 salariés et plus de 2 000 bénévoles pour créer des liens autour du livre, autour de la lecture. Autant dire que les bénévoles jouent un rôle important dans la démocratisation de l'accès aux livres, dans le maillage toujours plus fort des territoires de lecture. Sans les bénévoles, la politique territoriale du Conseil général rencontrerait bien des difficultés pour se déployer. Consciente de cette aide inestimable, la BDBR accorde une attention toute particulière aux bénévoles. La Journée de la lecture de ce mois d'avril en a été l'exemple, tant dans les discours de Guy-Dominique Kennel, le président du Conseil général du Bas-Rhin, et d'Anne-Marie Bock, la directrice de la BDBR, qui tous deux ont loué l'implication et l'efficacité de ces bénévoles, que dans les ateliers qui avaient pour objectif de leur faire découvrir de nouveaux supports d'animation.

Des bibliothèques modernes, en phase avec le public.


L'image des bibliothèques a évolué au fil du temps, avec la volonté clairement affichée de suivre l'évolution de la société pour mieux répondre aux attentes des usagers. C'est ce qui ressortait de la présentation faite par Anne-Marie Bock du nouveau dispositif d'aide à la lecture publique, adopté en 2009, et intitulé « Territoires de Lecture ».

Qui a dit que le livre est mort, que la lecture s'essouffle ? Il ne sert à rien de contrer l'évolution des usagers en matière de lecture, il faut au contraire être plus proche des lecteurs, s'ouvrir davantage aux jeunes dont le système de fonctionnement n'a plus rien à voir avec les pratiques de la génération antérieure.

Les nouvelles technologies révolutionnent petit à petit la lecture et la culture. Les bibliothèques publiques de demain, mais déjà de plus en plus celles d'aujourd'hui, ressembleront davantage à des lieux où culture et loisir ne feront plus qu'un, où jeunes et moins jeunes pourront se rencontrer, échanger, partager autour d'intérêts communs, où les usagers pourront déambuler dans des espaces aérés et lumineux pour trouver une offre documentaire à la fois large et ciblée, et surtout ouverte aux nouveaux supports de communication et d'information, des lieux aux ambiances multiples et accueillantes, avec des horaires d'ouverture plus adaptés au mode de vie actuel.

Avec une fonction sociale forte, le réseau de lecture publique du Bas-Rhin poursuit son évolution déjà affichée dans le premier plan de lecture du Conseil général et renouvelé dans le dispositif d'aide aux bibliothèques, voté en 2009 par l'assemblée départementale. La volonté est de consolider le réseau existant « en amplifiant les dynamiques locales », mais aussi de clarifier le niveau de service proposé – un point de lecture pour une commune de moins de 1 500 habitants, une bibliothèque municipale par commune de plus de 1 500 habitants et l'implantation d'une médiathèque dans les bourgs-centre – l'idée étant de former des réseaux locaux intercommunaux de lecture publique en proposant de nouveaux services (portage de documents à domicile, catalogue en ligne, etc).

Et pour dynamiser la vie d'une bibliothèque, rien de mieux que des animations variées (spectacles, contes, lectures) pour répondre aux goûts des uns et des autres. La Journée départementale de la lecture publique avait aussi cet objectif : élargir le panel des actions culturelles à disposition des bénévoles et salariés des bibliothèques en présentant de nouveaux supports d'animation venant renforcer les animations déjà existantes et qui remportent auprès des usagers des bibliothèques un succès non démenti.

Lire aussi : Journée départementale de la Lecture Publique